L'Orage

Viens, mettons-nous à l’abri sous l’arbre là-bas,

L’orage s’approche. Zéphir qui l’accompagne

Bruisse le jeune feuillage à travers la campagne

Tissant en perles de bruine, un voile aux résédas.

Les couleurs s’assombrissent mais prennent déjà l’éclat

Des reflets argentés de la pluie printanière

Qu’un rayon de soleil poursuit sur la lisière.

Viens, courrons vite à l’abri sous l’arbre là-bas.

Un grondement soudain déchire la vallée

Viens, cachons-nous à l’abri sous l’arbre là-bas

L’orage enfin tout proche laisse éclater sa joie

Déferle sur la plaine ses giboulées glacées

Viens, aimons-nous à l’abri sous l’arbre…. là-bas

Bernard Pellacuer, 66 ans, Saint François