Printemps figé

Par ces temps, n’observer s’installer le printemps

Qu’à travers le prisme de sa fenêtre.

Voir le temps ralentir, la vie renaître,

Réapprendre l’essentiel un bref instant.

Kanut Tchibozo Kekele, 30 ans, Créteil