Quotidien

J’étais assise sur le canapé,

Dans le salon, en face de la cuisine.

Elle était là, en train de saler et poivrer le quotidien,

Puis elle est venue le déposer sur la table.

C’est à cet instant précis que j’ai été amoureuse.

Comme un trait vert sur mes copies d’enfance,

Elle soulignait les jolies choses,

C’était juste, il n’y avait pas d’erreur.

Lisène Venzal, 27 ans, Puget sur argens