J’ai appris au fil des lacets

Qu’on pouvait perdre pied

Tout en ayant ses baskets.

J’ai appris au fil des réfugiés

Qu’on pouvait avoir des pieds

Mais aucun sol pour les porter.

Justine Breugnon, 29 ans, Poitiers